Tout sur Mawda

Mawda, un an déjà

Ce 17 mai, nous célébrons un bien triste anniversaire, celui de la mort de la petite Mawda. Une fillette kurde de deux ans tuée par balle sur une autoroute belge. Une petite fille tuée par un policier dans le cadre d'une opération Médusa de chasse aux migrants.

Le chauffeur de la camionnette qui transportait Mawda inculpé de trafic d'êtres humains

Le chauffeur de la camionnette qui transportait des migrants parmi lesquels la petite Mawda a été extradé vers la Belgique il y a trois semaines, a déclaré mercredi à l'agence Belga Eric Van Duyse, porte-parole du parquet fédéral, précisant ainsi une information de plusieurs quotidiens flamands. "Il a été présenté aux juges d'instruction à Mons et à Liège. A Mons, il a été inculpé pour entrave méchante à la circulation et à Liège, il a été inculpé pour trafic d'êtres humains", a détaillé le porte-parole.

Décès de Mawda: le chauffeur de la camionnette a été livré à la Belgique

L'Irakien qui était au volant de la camionnette à bord de laquelle la jeune Mawda avait perdu la vie l'an dernier a été livré à la Belgique et est actuellement entendu par les enquêteurs, rapporte mercredi la presse flamande. L'enquête sur l'incident touche à sa fin, selon De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Belang van Limburg.

Mort de Mawda : nouvelle enquête du comité P

Le comité P a ouvert une deuxième enquête sur les circonstances de la mort de la petite Mawda, le 17 mai dernier, rapportent De Standaard et De Morgen. La communication entre la police belge et les autorités françaises va notamment être analysée, a indiqué le parquet général de Gand.

La famille de Mawda peut rester en Belgique

La ministre Maggie De Block en charge de l'asile et de la migration a décidé vendredi d'accorder une régularisation humanitaire à la famille de Mawda au titre de circonstances exceptionnelles, neuf mois après le décès de la fillette tuée par le tir d'un policier.

Décès de Mawda: le rapport du Comité P remis en cause

Dans son rapport sur l'incident de tir qui a coûté la vie à Mawda, une enfant de 2 ans, en mai 2018, le Comité P s'est concentré sur des problèmes de communication et de coordination, en omettant de poser des questions cruciales, selon des informations divulguées lundi par Paris Match Belgique, qui a pu se procurer le dit rapport. Le magazine annonce que des parlementaires commenceront à en débattre mardi à 09h30.

Rétro 2018 :"Bart De Wever pensait pouvoir tout se permettre"

Mai 2018. Le chagrin et la colère à propos de la mort de Mawda sont encore bien présents quand le président de la N-VA pointe un doigt accusateur vers les parents de la fillette. C'est peut-être un point de basculement pour l'ensemble du parti, estime Jan Segers du quotidien Het Laatste Nieuws.