Tout sur Maroc

Gerald Knaus, l'homme à l'origine de l'accord UE-Turquie, souhaite également conclure des accords avec les pays africains. Entretien sur la frontière la plus meurtrière du monde, le non-sens des quotas de réfugiés et l'hypocrisie de l'extrême droite. "Nous ne réussirons jamais à renvoyer tous ces Africains."

Si d'ici deux ans aucun procès d'assises n'est organisé dans le dossier des "tueurs du Brabant", l'enquête sera définitivement terminée, a alerté mercredi l'avocat Jef Vermassen, qui défend les proches des victimes, à la télévision locale TV Oost. L'avocat Peter Callebaut, qui défend également les parties civiles, accuse le parquet fédéral de "mauvaise volonté" et d'"ignorance".

Les faits divers et les anniversaires de faits déplorables se suivent et ne se ressemblent pas au Maroc. Ils ont pourtant quelques dénominateurs communs : des lois et leurs applications de plus en plus répressives envers les femmes, et des textes misogynes par essence et par interprétation, et qui dénigrent le droit élémentaire à l'égalité H/F inscrit pourtant dans la constitution marocaine.

Plus de 150 migrants ont forcé vendredi la frontière terrestre entre Maroc et Espagne, au lendemain de l'arrivée de centaines d'autres sur l'île grecque de Lesbos: le sud de l'Europe reste soumis à une forte pression, qui attise les tensions entre pays de l'UE.

Des centaines de pompiers restaient mobilisés dans la nuit de lundi à mardi sur l'île touristique de Grande Canarie, pour lutter contre "l'incendie le plus important" survenu cette année en Espagne, selon le gouvernement.

L'ASBL Bouworde se réunit mercredi pour déterminer si le programme qu'elle organise au Maroc doit être adapté. Mardi, un instituteur avait été arrêté après avoir appelé à la décapitation des bénévoles belges qui travaillaient en short sur un chantier dans le sud du pays. "Trente-cinq jeunes partent le week-end prochain dans la même région et des parents nous ont fait part de leur inquiétude", affirme la porte-parole de Bouworde Karen Heylighen.

Femme de dossiers et de l'intimité, Sylvie Lausberg a pourtant poussé un coup de gueule le jour où le Vlaams Belang a fait démissionner deux femmes élues au profit de deux hommes. La misogynie du parti d'extrême droite indigne logiquement la présidente du Conseil des femmes francophones de Belgique. Laquelle, venue de terres laïques, a insupporté aussi des associations proches d'Ecolo et du CDH, qui ont claqué la porte en février dernier.