Tout sur Mark Rutte

En cette période inédite de crise du coronavirus, Le Vif/L'Express s'est associé à l'UCLouvain pour un partenariat exceptionnel. Posez toutes vos questions à ses professeurs et chercheurs, ils vous répondent sur levif.be/expertsUCLouvain. La page, dont voici quelques extraits, est actualisée en permanence.

Alors que le week-end ensoleillé de Pâques a été marqué par une forte hausse de transgressions aux mesures de confinement, la Première ministre Sophie Wilmès (MR) est de plus en plus critiquée, particulièrement au nord du pays.

Dans l'approche européenne de la crise de la covid-19, ce sont les États membres qui manquent à leurs devoirs, estime le professeur Steven Van Hecke (KU Leuven). "Si vous abandonnez les Italiens à leur sort maintenant, dans deux ans, Salvini sera Premier ministre italien et ce sera avec lui qu'il faudra négocier."

Le nouveau ministre-président flamand, Jan Jambon, a consacré lundi sa première visite à l'étranger depuis son entrée en fonction, le 2 octobre dernier, aux Pays-Bas, où il a rencontré en soirée le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, a constaté un journaliste de l'agence Belga.

Les syndicats rejettent l'idée avancée par le président de la N-VA Bart De Wever de lier l'âge légal de la pension à l'espérance de vie. "C'est du darwinisme: la loi du plus fort", s'est insurgé le président de la CSC Marc Leemans.

Une jeune formation anti-immigration et euro-sceptique est entrée en force au Sénat aux Pays-Bas, où elle est désormais le plus grand parti après avoir détrôné celui du Premier ministre Mark Rutte, mis en difficulté trois jours après une fusillade "terroriste" à Utrecht.

La piste terroriste est étudiée "sérieusement" dans l'enquête sur la fusillade qui a fait trois morts lundi dans un tramway à Utrecht (Pays-Bas), ont annoncé mardi les enquêteurs, qui ont également arrêté un nouveau suspect.

La piste terroriste est étudiée "sérieusement" dans l'enquête sur la fusillade qui a fait trois morts lundi dans un tramway à Utrecht (Pays-Bas), ont annoncé mardi les enquêteurs, assurant n'avoir trouvé pour le moment "aucun lien" entre le suspect principal d'origine turque et les victimes.