Tout sur Marie-Martine Schyns

La Fédération Wallonie-Bruxelles et l'ASBL "Digital for Youth.be" vont collaborer malgré tout pour fournir aux élèves défavorisés de la partie francophone du pays des ordinateurs portables reconditionnés, a indiqué lundi le ministre-président Pierre-Yves Jeholet, en Commission des Affaires générales du Parlement de FWB. Parallèlement, près de 2.000 PC achetés par la FWB ou reçus de la part d'entreprises seront distribués "dans le courant de la semaine prochaine" via les différents réseaux d'enseignement.

Quelques jours après la rentrée scolaire, il reste encore 179 élèves de première secondaire "sans école", dont 143 rien que dans la capitale, a indiqué jeudi la ministre de l'Éducation, Marie-Martine Schyns, lors de la séance de rentrée du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La ministre de l'Éducation Marie-Martine Schyns a confirmé mardi la validité de l'épreuve de français du CESS à destination des élèves de 6e artistique et technique de qualification et de 7e professionnelle, qui avait fait l'objet de fuites.

"Ni papier toilette, ni manche à frotter, ni savon, ni serviettes ni essuies", c'est le constat navrant que dressait, avant les élections, "dans la plupart des cas", l'alors députée Virginie Gonzalez Moyano (PS) de l'état des toilettes dans plusieurs écoles primaires et secondaires de la Communauté française.

L'administration de l'enseignement et le cabinet de la ministre de l'Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Marie-Martine Schyns, ont été sollicités à la suite de rumeurs d'annulation de l'épreuve.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé vendredi en troisième et dernière lecture le code balisant le tronc commun organisant un enseignement général jusqu'à l'âge de 15 ans. Le texte, approuvé à l'initiative de la ministre de l'Enseignement Marie-Martine Schyns, et après avis du Conseil d'Etat, est la pièce maîtresse du pacte pour un enseignement d'excellence.

Entre 500 enseignants, selon la police, et un millier, selon les organisateurs, ont manifesté mercredi après-midi devant le siège du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, situé place Surlet de Chokier à Bruxelles. Rassemblés en front commun, les syndicats enseignants réclamaient des conditions de travail et de rémunération plus attractives pour tous les métiers de l'enseignement.

En 2017­-2018, plus d'un quart des nouveaux enseignants ne se destinait pas à ce métier, n'étant pas munis de titre pédagogique, comme une agrégation ou un CAP, rapporte La Libre Belgique mercredi, sur base de chiffres communiqués par le cabinet de la ministre de l'Enseignement Marie-Martine Schyns.

Selon qu'ils sont employés par l'Etat fédéral ou la Fédération Wallonie-Bruxelles, les fonctionnaires - et, notamment les enseignants - qui se rendent à l'école à vélo voient leur indemnité kilométrique élargie ou non aux vélos électriques, déplore la députée Barbara Trachte (Ecolo, photo).

Si les manifestations organisées le jeudi par les élèves en faveur du climat continuent jusqu'en mai, certains risquent de dépasser 20 demi-jours d'absence injustifiée, redoute la ministre de l'Éducation pour la Fédération Wallonie-Bruxelles Marie-Martine Schyns. Elle veut trouver des solutions pour éviter que certains marcheurs soient interdits d'examens, explique-t-elle samedi dans une interview réalisée par Sudpresse.

Durant l'année scolaire 2016-2017, 3% des élèves de l'enseignement primaire et 12% des élèves du secondaire de plein exercice en Fédération Wallonie Bruxelles étaient redoublants, avec de fortes disparités selon les années, ressort-il de la 13e édition des "indicateurs de l'enseignement" présentée ce jeudi à Bruxelles. "Ces chiffres n'augmentent pas mais ils restent néanmoins trop élevés", a commenté la ministre de l'Enseignement de la FWB, Marie-Martine Schyns.