Tout sur Mariano Rajoy

Un petit parti d'extrême droite, Vox, a fait son entrée dimanche dans un parlement régional, une première en Espagne, en remportant 12 sièges aux élections en Andalousie et mis fin à la domination de la gauche dans la région la plus peuplée du pays, une gifle pour le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez.

L'ancien chef du gouvernement conservateur espagnol Mariano Rajoy, qui a annoncé mardi quitter la tête du Parti populaire après avoir été renversé par le parlement, a assuré mercredi qu'il abandonnait la politique "définitivement".

Le socialiste espagnol Pedro Sanchez a prêté serment samedi comme chef d'un gouvernement qu'il doit encore former, après avoir renversé le conservateur Mariano Rajoy en faisant voter une motion de censure au Parlement.

Battu lors des deux dernières élections puis évincé de son parti avant d'en reprendre les commandes, le socialiste Pedro Sanchez a réussi son dernier coup de poker pour se hisser au pouvoir en Espagne. Mariano Rajoy est renversé par le Parlement et remplacé par lui.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, affaibli par un scandale de corruption, a assuré mercredi à deux jours du vote d'une motion de censure de l'opposition qu'il n'avait aucune intention de démissionner.

Les grandes manoeuvres se poursuivent sur l'échiquier politique espagnol alors que les socialistes, qui tentent de renverser Mariano Rajoy affaibli par un scandale de corruption, ont promis samedi de nouvelles élections d'ici "quelques mois" s'ils parviennent à leurs fins.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s'est retrouvé isolé vendredi, menacé par une motion de censure de l'opposition socialiste et lâché par ses alliés centristes de Ciudadanos, après la condamnation de son parti conservateur dans un méga-procès pour corruption.

Le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy est parvenu à faire adopter mercredi par les députés un budget crucial pour sa survie après la volte-face des nationalistes basques qui avaient menacé de ne pas le voter en raison de la tutelle imposée à la Catalogne.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a appelé lundi le président indépendantiste Quim Torra à former un exécutif "viable" alors que Madrid refuse d'avaliser la formation d'un exécutif catalan composé notamment de ministres incarcérés ou exilés.