Tout sur Marianne Lerouge

Les syndicats ont rappelé mardi leur opposition au projet de loi permettant l'organisation d'un service minimum à la SNCB. Le texte, porté par le ministre de la Mobilité François Bellot (MR), a été adopté en deuxième lecture en début d'après-midi par la commission de l'Infrastructure de la Chambre.

Aucun accord n'a pu être trouvé, mercredi, pour l'élaboration par les partenaires sociaux d'une proposition permettant la mise en place d'un service minimum à la SNCB, précise HR Rail dans un communiqué. Le dossier a été renvoyé vers le ministre de la Mobilité François Bellot qui indiquait vouloir laisser sa chance à la concertation sociale jusqu'à la fin de l'année.