Tout sur Marc Vandercammen

Le ministre de l'Economie et du Commerce Johan Vande Lanotte a l'intention de déposer sur la table d'un prochain Conseil des ministres un projet visant à supprimer le CRIOC (Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs), rapporte ce mercredi La Dernière Heure.

Le conseil d'administration du CRIOC a avancé lundi un "climat de défiance" entre Marc Vandercammen d'un côté et le CA et le personnel de l'autre pour justifier le départ de son ancien directeur. Le conseil reproche également à M. Vandercammen d'avoir dressé, au nom du CRIOC, un bilan fort positif des résultats partiels de l'audit, alors que ceux-ci pointaient tout de même d'"importants problèmes" d'ordre méthodologique dans les enquêtes du Centre et une gestion des ressources humaines "trop centralisée".

Marc Vandercammen a appris par la presse son licenciement du Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs. L'ex-directeur du Crioc dit "tomber des nues" et devrait rapidement prendre contact avec ses avocats pour étudier la situation et envisager des actions.

Le directeur général du Crioc (Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs), Marc Vandercammen, a été licencié ce vendredi midi. La décision a été prise par le conseil d'administration de la Fondation d'utilité publique.

Le conseil d'administration du Crioc, convoqué ce jeudi midi pour une réunion de crise, s'est achevé vers 16 h. Les administrateurs ont décidé de ne communiquer le contenu de leurs discussions à la presse que ce vendredi 22 juin.

Le secrétaire général de la Ligue des Familles, Denis Lambert, a décidé de quitter le conseil d'administration du Crioc (Centre de recherche et d'informations des organisations de consommateurs). "Sur la base du mandat qui m'avait été donné, je ne peux pas continuer à y siéger", a-t-il déclaré.

Le conseil d'administration du Crioc a demandé à son directeur général de réaliser un plan stratégique sur les missions prioritaires du Centre tandis que deux audits seront mis en place. Le Vif/L'Express avait dénoncé le 23 février la gestion du personnel et la qualité des enquêtes du Crioc.

Le CRIOC, dont le fonctionnement est actuellement mis en cause à la suite d'une enquête du Vif/L'Express sur ses méthodes de travail, a adressé en début de semaine un étonnant courrier (ci-joint) au ministre de la Protection des Consommateurs, Johan Vande Lanotte. La direction de cette fondation d'utilité publique s'y interroge en effet sur la validité de l'enquête réalisée à son sujet par le SPF Economie

Ainsi donc, la convocation de Marc Vandercammen, directeur général du Crioc, par le secrétaire fédéral de la FGTB, Daniel Van Daele, par ailleurs vice-président du Crioc, s'est bien passée. C'est, du moins, ce que ce dernier affirme. Peut-on en savoir plus ? A peine.

La RTBF a décidé de suspendre temporairement sa collaboration avec le Crioc, en attendant la réunion du conseil d'administration du Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs, qui doit se tenir le 12 mars prochain.

La présidente du Crioc, Ann Deroeck-Isebaert, maintient sa confiance dans le directeur général du Crioc, Marc Vandercammen. Interrogée à la suite de la publication par Le Vif d'une enquête sur le fonctionnement du Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs, Ann Deroeck, qui représente également le Gezinsbond (ligue des familles flamandes), affirme qu'elle n'a aucune raison de douter de lui, "jusqu'à preuve du contraire". Interview.

La régularité des enquêtes du CRIOC étonne alors qu'enfle la polémique autour de la gestion du personnel. Le directeur général, Marc Vandercammen, est pointé du doigt dans une enquête réalisée par le Vif/L'Express. Les premières réactions ne se sont pas fait attendre.