Tout sur Marc Joulaud

Le procès de l'ancien Premier ministre français François Fillon, de son ancien suppléant à l'Assemblée et de son épouse Penelope dans l'affaire des emplois fictifs dont aurait bénéficié cette dernière, a été fixé jeudi du 24 février au 11 mars 2020 par le tribunal correctionnel de Paris.

Le candidat malheureux de la droite à la présidentielle française, François Fillon, s'est rendu lundi chez les juges d'instruction qui enquêtent sur les soupçons d'emplois fictifs de son épouse et ses enfants comme assistants parlementaires, a appris l'AFP de source proche du dossier.

De son épouse Penelope à ses enfants Marie et Charles, le point sur les enquêtes visant le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon, convoqué mi-mars par la justice pour être inculpé moins de six semaines avant le premier tour du scrutin le 23 avril.

Penelope Fillon, l'épouse du candidat de droite à la présidentielle française, soupçonnée d'avoir bénéficié d'emplois fictifs, a par ailleurs touché 45.000 euros d'indemnités de licenciement payées par l'Assemblée nationale, affirme l'hebdomadaire Le Canard enchaîné à paraître mercredi, aussitôt démenti par François Fillon.

Comment démontrer qu'un emploi est fictif dans l'enquête en France visant François Fillon ? Les enquêteurs continuent d'éplucher le passé de Penelope Fillon, l'épouse du candidat de droite à la présidentielle, avec l'audition mercredi d'un protagoniste crucial.

L'épouse du candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, soupçonnée d'emplois fictifs, a touché au total plus de 900.000 euros, comme "assistante parlementaire" et comme collaboratrice d'une revue littéraire, affirme l'hebdomadaire français Le Canard Enchaîné dans son édition de mercredi.