Tout sur Marc Goblet

Ce samedi, le patron de la FGTB, Robert Vertenueil, demandait par voie de presse de reprendre les négociations en déclarant "A Charleroi, à Molenbeek, ailleurs, je demande au PS, au PTB et à Ecolo de revenir à la table!". La phrase laisse songeur, car ce n'est évidemment pas à un syndicat de jouer au formateur d'un scrutin, a fortiori communal.

L'ex-secrétaire général de la FGBT, Marc Goblet, poussera la liste socialiste à Herve, selon les informations diffusées par l'Avenir, jeudi. "Je trouve important qu'on essaie de faire en sorte que la gauche soit encore respectée à Herve", déclare l'intéressé.

L'année avait bien commencé avec la conclusion d'un accord interprofessionnel, le premier depuis neuf ans : une augmentation des salaires, sur deux ans, de 1,1 %, hors indexation et augmentations barémiques... Depuis, ce ne sont pas tant employeurs et syndicats qui s'étripent que syndicats et gouvernements.

Après avoir rendu un hommage poignant à André Mordant, son ancien président récemment décédé, le congrès fédéral extraordinaire de la FGTB a officiellement désigné ce vendredi Robert Vertenueil, qui était jusqu'à présent à la tête de la Centrale générale, au poste de secrétaire général du syndicat socialiste, en remplacement de Marc Goblet, contraint de renoncer à ses fonctions pour raison de santé.

Marc Goblet est secrétaire général de la FGTB depuis le 3 octobre 2014. Après une pause en août 2016, à 59 ans, il quitte ses fonctions pour de bon suite à des problèmes de santé. Portrait.

Le Premier ministre et les ministres de l'Emploi, des Pensions et de la Santé publique ont rencontré mercredi matin les représentants des trois grands syndicats pour aborder les mesures contenues dans le budget du gouvernement fédéral. Tous ont quitté la résidence du Premier peu avant 11h en évoquant leur volonté de relancer la concertation sociale au sein du Groupe des 10.

Le secrétaire général de la FGTB, Marc Goblet, a souligné lundi qu'il serait "inacceptable" pour la FGTB que le gouvernement fédéral s'en prenne aux travailleurs ou aux allocataires sociaux dans le cadre de ses travaux budgétaires.

Alain Destexhe est le chantre de la droite décomplexée. Marc Goblet est l'apôtre du syndicalisme de combat. A ce titre, l'un et l'autre sont détestés, par beaucoup. Jusque dans leur propre camp. Qui, dans le même temps, les sait indispensables...

"Il faut revenir à une concertation sociale efficace entre syndicats et employeurs", a plaidé Marc Goblet, le secrétaire général de la FGTB, jeudi, à la veille d'une grève générale qui risque de paralyser à nouveau une bonne partie du pays.