Tout sur Manuel Valls

Après deux jours de suspense sur son avenir, l'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls, en rupture de banc avec son parti, est parvenu à nouer un premier rapprochement avec le président élu Emmanuel Macron, malgré les tensions entre les deux hommes.

L'ancien premier ministre français a annoncé mardi sur la radio française RTL qu'il serait candidat aux législatives (juin) sous l'étiquette du mouvement d'Emmanuel Macron "La République en Marche". Le porte-parole de ce dernier a répliqué sur Europe 1 que Valls "n'avait pas été investi par la commission d'investiture" d'En Marche.

Le candidat socialiste à la présidentielle française Benoît Hamon, qui plafonne à la 4e place dans les sondages, a fait salle comble dimanche à Paris pour relancer sa campagne lors de son plus important meeting.

La victoire de Benoît Hamon à la primaire socialiste lui ouvre un boulevard au centre-gauche et l'" affaire Penelope Fillon " pourrait attirer vers lui les déçus de la droite. Jusqu'où ira Emmanuel Macron ?

S'il vient tout juste de remporter la primaire de la gauche, qui s'apparentait plus à une primaire du PS et de ses alliés, Benoit Hamon est encore très loin de l'Elysée. La faute à une gauche divisée, incapable de se réunir face à une droite unifiée.

Quasi-quinquagénaire à la silhouette de jeune homme, Benoît Hamon, politicien de carrière du parti socialiste français, s'est tracé un solide sillon depuis son entrée en campagne pour la primaire de la gauche, qu'il a gagnée avec une large avance (58,65 %) devant l'ancien Premier ministre Manuel Valls.