Tout sur Mali

Le colonel Mamady Doumbouya promet une "transition inclusive" après avoir renversé le président de Guinée-Conakry, Alpha Condé, dont les dérives autocratiques révoltaient de plus en plus la population. Un scénario semblable à la situation au Mali qui pose question.

Le récit de la détention au Mali, pendant trois ans et neuf mois, de Sophie Pétronin et du combat de son fils pour la faire libérer jette une lumière crue sur les tractations avec les djihadistes.

A l'image de l'évolution politique au Mali ou au Bénin, la démocratie ne se porte pas très bien sur le continent africain. Comment expliquer que trente ans après les conférences nationales qui avaient fait souffler un vent de pluralisme sur de nombreux pays, le bilan soit si décevant?

"Le simple boulanger", c'est comme ça que se qualifie Stéphane Ravacley. Le patron de La Huche à Pain a engagé comme apprenti Laye Fodé Traoré, un Guinéen de 17 ans avec une autorisation de séjour jusqu'à sa majorité. À la majorité du gamin, le boulanger se bat pour que "ce gamin reste en France et ait des papiers français."

Cent personnes ont été tuées samedi dans les attaques de deux villages de l'ouest du Niger, Tchoma Bangou et Zaroumadareye, a indiqué dimanche à l'AFP le maire de la commune, ce qui pourrait être le pire massacre de civils dans ce pays visé par des groupes jihadistes

Le déploiement des forces spéciales belges en Syrie va être déplacé vers le nord de l'Afghanistan à partir de septembre 2019, révèlent La Libre et la Dernière heure, vendredi. Le nouveau ministre de la Défense Sander Loones (N-VA) fait valider vendredi matin le plan des opérations militaires pour l'an prochain, son premier acte officiel.

Le général suédois Dennis Gyllensporre a succédé mardi à Bamako au Belge Jean-Paul Deconinck comme commandant de la force - militaire - de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), la quatrième plus importante force de maintien de la paix onusienne dans le monde.

Les Maliens votaient dimanche au second tour d'une élection dont le président Ibrahim Boubacar Keïta est donné favori malgré des accusations de fraude et une menace jihadiste que cinq années d'interventions militaires internationales n'ont pas réussi à éradiquer.

Frédéric Van Leeuw apprécie la lenteur de la marche, même si, au vrai, le procureur fédéral est plutôt fan de vélo. Promenade en forêt de Soignes, en chemin vers le mémorial aux victimes des attentats de 2016. Où l'on a beaucoup parlé de la peur et des réfugiés.

Voici venu le temps des vacances. Et aussi le temps des couteaux et des lames de rasoir. Imaginez une petite fille en vacances dans un pays. Imaginez-la maintenue par trois ou quatre femmes. Imaginez la petite fille terrorisée, se débattant, tentant de crier tandis qu'une main la bâillonne, tandis qu'on la mutile. Dans le meilleur des cas, ce sera dans un hôpital, dans le pire des cas dans une arrière-cour, une cuisine. A vif. Comme un animal qu'on sacrifie. Une torture, un traitement inhumain et dégradant. Un viol collectif.