Tout sur Maison Blanche

Les parlementaires américains ont regagné leur circonscription pour Noël tandis que les administrations fédérales restaient partiellement fermées lundi pour la troisième journée, après l'échec des tractations au Congrès sur le financement d'un mur à la frontière mexicaine voulu par Donald Trump.

Samedi minuit, les Etats-Unis sont entrés dans un nouvel épisode de "shutdown" partiel, paralysie des administrations fédérales, en l'absence d'un compromis dégagé entre les deux chambres du Congrès et la Maison Blanche sur le budget fédéral, confirme l'agence Associated Press. La discorde concerne plus particulièrement le mur frontalier que le président Donald Trump souhaite ériger à la frontière avec le Mexique.

Donald Trump a annoncé samedi un nouveau départ de son gouvernement, celui de son ministre de l'Intérieur, un poste chargé essentiellement aux Etats-Unis des parcs nationaux et des affaires amérindiennes, le très controversé Ryan Zinke.

Il était l'avocat personnel et l'incarnation de la loyauté à Donald Trump, prêt à "prendre une balle" pour son patron. Depuis août, Michael Cohen est devenu le plus redouté des témoins à charge, celui dont les confessions peuvent frapper au coeur le président américain.

L'un parlait doucement, l'autre harangue les foules. L'un créait des coalitions internationales, l'autre les détruit. L'un était un héros de guerre, l'autre a évité les champs de bataille. La vie du président George H. W. Bush offre un contraste saisissant avec celle de l'occupant actuel de la Maison Blanche, Donald Trump.

Le président américain Donald Trump a menacé mardi d'annuler sa rencontre bilatérale prévue avec son homologue russe Vladimir Poutine au G20 en Argentine, en raison de la capture par des gardes-côtes russes de trois bateaux militaires ukrainiens. Donald Trump multipliera les entretiens bilatéraux avec plusieurs dirigeants, a annoncé mardi la Maison Blanche.

La Maison Blanche a définitivement rendu lundi son accréditation au journaliste de CNN Jim Acosta, mis au ban après un échange tendu avec Donald Trump, mais a fixé de nouvelles règles pour le déroulement des conférences de presse, a annoncé sa porte-parole.

CNN a engrangé une victoire vendredi dans son bras de fer avec la Maison Blanche, la justice ayant ordonné que l'accréditation d'un journaliste de la chaîne, privé d'accès à la présidence après un échange houleux avec Donald Trump, lui soit restitué.