Tout sur Lutte contre la fraude sociale

Augmentation du prix de l'eau en Wallonie, remboursement quasi intégral du test de dépistage prénatal non-invasif de la trisomie, l'Estonie chargée de la présidence de l'Union européenne, etc. Voici tout ce qui change ce 1er juillet.

Le secrétaire d'État à la Lutte contre la fraude sociale Philippe De Backer (Open Vld) a envoyé une lettre aux CPAS leur donnant désormais accès au point de contact pour une concurrence loyale, indique vendredi le quotidien De Standaard. Il ne s'agit toutefois pas d'une obligation de signalement des cas de fraude sociale, selon le libéral flamand, qui affirme que le secret professionnel des employés des CPAS n'est pas mis en danger.

L'inspection sociale effectuera dorénavant aussi des contrôles après les heures de bureau et le week-end pour pister la fraude sociale. "Car les entreprises de transport ne s'arrêtent pas de rouler après 18h00, de même que les entreprises de construction", explique le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale Philippe De Backer (Open Vld) samedi dans De Morgen et Het Laatste Nieuws. La mesure fait partie de son plan d'action en cinquante points contre la fraude sociale.

Du travail au noir a été découvert dans un cas sur quatre lors des 1.091 contrôles ciblés réalisés l'année dernière sur cette question, indique samedi Philippe De Backer (Open Vld) dans les journaux du groupe Mediahuis.

Fin 2016, 20.097 personnes avaient un flexi-job en Belgique, selon les chiffres du secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale, Philippe De Backer (Open Vld), publiés dimanche par De Zondag.