Tout sur Luc Marchal

La cour d'appel de Bruxelles a débouté des victimes rwandaises qui entendaient faire condamner l'Etat belge au civil pour l'abandon de 2000 Tutsis lors du génocide de 1994.

"Supprimer les éco-chèques serait un signe d'instabilité du cadre légal pour l'ensemble des acteurs économiques. Ce cadre légal, soutenu par les partenaires sociaux, a été approuvé en conseil des ministres, il y a à peine un an. Tous les acteurs du système, y compris les affiliés et les clients, ont investi pour faire de ce changement une réussite. Et maintenant, que le succès est au rendez-vous, il faudrait tout supprimer! ", s'insurge mardi Philippe Symons, président de VIA, l'association des émetteurs d'éco-chèques/ chèques-repas.

Le colonel en retraite Luc Marchal, ancien numéro deux de la force de l'ONU au Rwanda lors du début du génocide de 1994 au Rwanda, a violemment critiqué la visite que le président de la Chambre, André Flahaut et le vice-président du Sénat, Willy Demeyer, ont effectué la semaine dernière à Kigali, dressant un parallèle avec celle de l'ex-ministre française des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, en Tunisie.