Tout sur Luc Joris

La chambre du conseil de Mons devait décider ce jeudi de renvoyer ou non en correctionnelle la quarantaine d'inculpés dans le tentaculaire dossier Dragone. L'audience a été remise à une date indéterminée. En effet, des devoirs d'enquête complémentaires ont été requis en dernière minute par plusieurs inculpés.