Tout sur Londres

Bras droit de Boris Johnson, cerveau de la campagne qui a abouti au Brexit, Dominic Cummings irrite tant la population que le monde politique. Accusé d'avoir violé certaines règles du confinement, il est aujourd'hui au coeur d'un scandale qui pourrait bien signer la fin de sa carrière. C'est sans compter sur le soutien de Boris Johnson, qui a choisi de sauver la tête de son conseiller. À tort ou à raison ?

Faute de perspectives d'accord avec Londres sur la relation post-Brexit, le doute s'insinue côté européen : comment s'entendre avec un partenaire qui pratique par tactique la guerre des nerfs et s'arc-boute sur sa chimère souverainiste ?

Les personnes âgées présentant un risque accru d'évolution grave d'une infection au Covid-19 devraient se voir proposer une vaccination contre la rougeole, les oreillons, et la rubéole (ROR), rapporte samedi la chaîne publique néerlandaise, citant une recherche britannique. L'étude contient des indications selon lesquelles un tel vaccin pourrait conduire à une évolution plus légère de l'infection.

Irritabilité, angoisse, stress, l'enfermement nuit à l'immunité psychologique. Il se révèle d'autant plus difficile à supporter que les confinés ignorent sa durée. Et risque de laisser des traces sur le plan psychique. Des professionnels s'organisent pour proposer du soutien.

La fièvre du Premier ministre du Royaume-Uni, qui souffre du coronavirus, a diminué, rapporte The Times mercredi, tandis que le Telegraph indique que Boris Johnson est soigné par le Dr Richard Leach, "le pneumologue le plus réputé du Royaume-Uni".