Tout sur Liège-Guillemins

Le procès de la catastrophe ferroviaire de Buizingen s'ouvrira le 8 janvier prochain devant le tribunal de police de Bruxelles, selon une information du journal La Dernière Heure confirmée à Belga par des sources judiciaires. Les différentes parties au procès n'ont vraisemblablement pas encore reçu de citation à comparaître pour cette audience.

Un problème d'alimentation sur la ligne 36 reliant Liège et Ans occasionne des perturbations du trafic ferroviaire jeudi matin, a communiqué à Belga la porte-parole du gestionnaire d'infrastructure Infrabel, Elise Preaux.

La grève démarre progressivement sur le rail lundi soir, a indiqué le porte-parole de la SNCB Thierry Ney. Sur la ligne 125 reliant Liège à Namur, les trains ne circulent plus entre Huy et Liège-Guillemins, faute de personnel dans les cabines de signalisation, tandis qu'un conducteur a débrayé sur la ligne ferroviaire Courtrai-Schaerbeek, qui sera limitée à Gand.

Les trains étaient moins ponctuels en 2016 qu'en 2015, ont indiqué mardi dans un communiqué commun la SNCB et Infrabel. Le pourcentage de trains arrivant avec moins de six minutes de retard à la destination finale était de 89,2% l'an dernier contre 90,9% en 2015. En décembre, le taux affichait également 89,2% alors qu'il était de 93% pour le douzième mois de 2015.

L'exposition Liège 14-18 a accueilli mardi après-midi son 100.000e visiteur, moins de quatre mois après son ouverture. Cet événement qui se déroule à la fois à la Gare des Guillemins et à l'espace Saint-Antoine profite de l'engouement suscité par les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Une partie des accompagnateurs de trains du groupe SNCB observe, ce vendredi matin, un arrêt de travail à la gare de Liège-Guillemins. La circulation est perturbée et une dizaine de trains ont déjà été supprimés, a indiqué Thierry Ney, porte-parole du groupe SNCB.

Cinq agents Securail supplémentaires viendront renforcer leurs collègues du district Sud-Est au cours du premier trimestre 2011, a indiqué mercredi le porte-parole de la SNCB-Holding, Louis Maraite, en réaction au mouvement de mécontentement des accompagnateurs de train. Une vingtaine d'entre eux ont manifesté dans la matinée devant la gare des Guillemins à Liège pour dénoncer l'augmentation de la violence dans les trains.