Tout sur Libye

Début mars, le JT de la télévision tchadienne a évoqué l'interpellation par la sécurité tchadienne de trois véhicules en provenance de la Libye voisine.

Dans un courriel récent envoyé au prince Laurent, l'homme d'affaires et avocat Jean-Jacques Coppée prétend intervenir en médiateur entre l'Etat libyen et Laurent, moyennant une belle commission. Selon le journal Le Soir, cet homme est derrière les "menaces" dont le frère du Roi estime être la cible.

Trompé par les Occidentaux lors de la guerre de 2011, le président russe profite de son prestige dans le monde arabe pour s'imposer comme médiateur entre les frères ennemis Faïez al-Sarraj et Khalifa Haftar. Mais la pacification libyenne n'est pas un long fleuve tranquille.

Existe-t-il, en Belgique, un coffre-fort inviolable où blanchir l'argent sale? C'est la question qui devait être débattue devant la chambre des mises de Bruxelles ce 16 janvier et qui vient encore d'être reportée. En ligne de mire: Euroclear Bank, qui abrite des milliards libyens douteux.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a estimé vendredi qu'il n'y avait "aucune raison de ne pas croire" les informations de plusieurs pays occidentaux selon lesquelles le crash d'un Boeing ukrainien pouvait être dû à un tir accidentel de missile antiaérien iranien.

Le Parlement libyen, qui ne reconnaît pas la légitimité du Gouvernement d'union nationale (GNA) établi à Tripoli, a voté samedi la rupture des relations avec la Turquie, après un récent accord militaire conclu entre Ankara et le GNA, selon un porte-parole.

Le Parlement turc a adopté jeudi, à 325 voix contre 184, une motion autorisant pendant un an un déploiement militaire en Libye pour aider le gouvernement d'union nationale (GNA), soutenu par l'Onu, face aux forces de l'homme fort de l'est libyen Khalifa Haftar. Le président turc Racep Tayyip Erdogan a indiqué que le GNA avait demandé de l'aide à Ankara.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan est arrivé mercredi en Tunisie pour une visite surprise, ont indiqué des sources aéroportuaires. Il y a évoqué avec son homologue tunisien Kais Saied le conflit en Libye et les tensions régionales suscitées par un récent rapprochement entre Ankara et le gouvernement libyen d'union (GNA).

Fin juin, l'Allemande Carola Rackete forçait l'entrée au port de Lampedusa du navire qu'elle commandait pour y débarquer la quarantaine de migrants sauvés au large de la Libye et bloqués plus de deux semaines à son bord. Haidi Sadik faisait partie de l'équipage du Sea-Watch 3. Elle nous a accordé une interview.

Une fois par mois, l'écrivaine sort de sa bibliothèque un livre qui éclaire notre époque.