Tout sur Libye

Il y a 10 ans jour pour jour, le 10 avril 2011, 11 personnes échouaient à bord d'un bateau pneumatique à proximité de Zlitan, sur les côtes libyennes. Après 14 jours de dérive en Méditerranée, les rescapé·es étaient à peine conscient·es. Une femme est morte sur la plage. Un homme succombera quelques jours plus tard dans la prison où il avait été jeté, avec ses compagnons d'infortune, par les militaires libyens.

"Le simple boulanger", c'est comme ça que se qualifie Stéphane Ravacley. Le patron de La Huche à Pain a engagé comme apprenti Laye Fodé Traoré, un Guinéen de 17 ans avec une autorisation de séjour jusqu'à sa majorité. À la majorité du gamin, le boulanger se bat pour que "ce gamin reste en France et ait des papiers français."

Répondant à un appel de la famille et des proches d'Ibrahima Barrie, plusieurs centaines de personnes étaient venues réclamer justice et vérité pour ce jeune homme d'origine guinéenne âgé de 23 ans qui a trouvé la mort dans ce même commissariat à la suite d'une interpellation de la police quatre jours plus tôt.

De la Libye au Yémen en passant le Qatar, les Emirats arabes unis version MBZ sont sur tous les fronts. Avec des résultats mitigés.

Le jeune Soudanais enlève son T-shirt et lance: "Je te jure, je vais sauter. Je ne sais pas nager, mais je ne peux plus rester ici!". A bord de l'Ocean Viking, au large des rivages de l'Europe méridionale, la tension monte parmi les migrants secourus en mer.

A l'horizon se dessinent les côtes de l'Europe. Les yeux rivés sur ces formes encore brumeuses, les migrants recueillis en Méditerranée par l'Ocean Viking, qui erre désormais entre Malte et l'Italie entrevoient, au bout d'un périple chaotique, l'espoir d'un avenir meilleur.

Aujourd'hui, une crise sanitaire sans précédent ébranle le monde entier. Aujourd'hui, l'échec de nos politiques migratoires nous revient comme un boomerang et se traduit en séquelles visibles y compris à l'intérieur de nos frontières.

Début mars, le JT de la télévision tchadienne a évoqué l'interpellation par la sécurité tchadienne de trois véhicules en provenance de la Libye voisine.

Dans un courriel récent envoyé au prince Laurent, l'homme d'affaires et avocat Jean-Jacques Coppée prétend intervenir en médiateur entre l'Etat libyen et Laurent, moyennant une belle commission. Selon le journal Le Soir, cet homme est derrière les "menaces" dont le frère du Roi estime être la cible.

Trompé par les Occidentaux lors de la guerre de 2011, le président russe profite de son prestige dans le monde arabe pour s'imposer comme médiateur entre les frères ennemis Faïez al-Sarraj et Khalifa Haftar. Mais la pacification libyenne n'est pas un long fleuve tranquille.