Tout sur liberté de la presse

Dans son rapport 2017 publié mercredi, Reporters sans frontières (RSF) s'alarme en évoquant les attaques anti-médias, les fausses informations, la répression et le triomphe d'"hommes forts" comme Trump ou Erdogan. La Belgique, classée 9e sur 180 pays recensés, gagne quatre places par rapport à l'année dernière.

Can Dündar et Erdem Gül, deux journalistes d'opposition turcs, ont été condamnés vendredi par un tribunal d'Istanbul respectivement à 5 ans et dix mois et 5 ans de prison ferme dans un procès emblématique pour la liberté de la presse en Turquie, ont rapporté les médias turcs.

La liberté de la presse s'est dégradée dans toutes les régions du monde en 2015, particulièrement dans les Amériques qui passent pour la première fois derrière l'Afrique dans le classement annuel de Reporters sans frontières, publié mercredi. En 13e position, la Belgique gagne deux places par rapport à l'an dernier.

Alors qu'en Syrie, les tensions entre la Turquie et la Russie augmentent et que les États-Unis exigent que la Turquie cesse de bombarder les Kurdes, la parlementaire européenne néerlandaise Kati Piri présente un rapport extrêmement critique à propos du gouvernement turc.

De nombreuses lectures peuvent être faites des attentats terroristes qui ont frappé la France le 7 janvier 2015. L'émoi généralisé qu'a suscité l'attaque à Charlie Hebdo peut trouver une explication dans l'intérêt de chaque citoyen au maintien de la liberté de la presse, qui est elle-même garante de la liberté individuelle et collective.

Le président Barack Obama a dénoncé vendredi les attaques contre la liberté de la presse à travers le monde, recevant trois journalistes originaires de pays qui "limitent sévèrement" cette composante "cruciale" de la démocratie: l'Ethiopie, le Vietnam et la Russie.

La liberté de la presse a connu une "régression brutale" en 2014, conséquence notamment de l'action de groupes comme l'Etat islamique et les islamistes nigérians de Boko Haram, selon le classement annuel de Reporters sans frontières publié jeudi.

Un journal chinois étroitement contrôlé par le Parti communiste au pouvoir a défendu ce mercredi les "limites" à la liberté de la presse, dans un contexte de vaste mouvement d'opinion en faveur d'un hebdomadaire réformiste récemment victime de la censure.

Demain aura lieu la Journée mondiale de la liberté de la presse. A cette occasion, l'UNESCO encourage les initiatives des démocraties naissantes, dénonce la censure et de rend hommage aux journalistes qui ont perdu la vie à travers le monde. Tunis sera cette année le siège principal de l'événement.