Tout sur libéraux

En Flandre, le travail de Charles Michel est apprécié, du moins par les électeurs de la majorité N-VA - CD&V - Open VLD. Le chef du gouvernement, en véritable diplomate de haut vol, parvient souvent à amener les partis flamands, qui se chamaillent sans cesse, à trouver un accord au moins proche du programme du MR. Cette appréciation flamande lui vaut parfois en Belgique francophone le reproche d'être la "marionnette de la majorité flamande" mais personne, en Flandre, n'a l'air de se plaindre de son mode de fonctionnement. On ne peut pas en dire autant de son parti. Loin de là.

L'opportunité d'adopter de nouvelles mesures fiscales dans le cadre des travaux budgétaires n'enchante pas les partis libéraux qui estiment que la priorité est ailleurs : réaliser des économies dans les dépenses.

Le sénateur Philippe Moureaux, vice-président du PS, a reproché mardi sur La Première (RTBF) aux partis libéraux de freiner la constitution d'un gouvernement fédéral doté d'un budget, une situation qui ne fera qu'accroître l'effort à réaliser à l'heure où la Belgique se trouve dans le viseur des marchés.

Le parti libéral Plateforme civique (PO) du Premier ministre Donald Tusk a remporté les élections législatives de dimanche en Pologne, avec 37,47% des voix, selon les résultats partiels portant sur 63,74% des bureaux de vote, a annoncé lundi matin par la Commission électorale.

Le MR et l'Open Vld ont lancé vendredi dans les colonnes du Soir et du Standaard un appel à commencer le travail sur les dossiers socio-économiques dès maintenant. Un cinquième de la législature est déjà passé, ont fait remarquer les libéraux, et il est temps de s'atteler aux réformes en matière d'emploi, de pension et de sécurité.

Le Roi entamera un nouveau tour de consultations cette après-midi. Les libéraux ne seront pas en reste puisqu'ils ont également été invités au Palais royal.

Le conciliateur royal Johan Vande Lanotte (SP.A) rend son tablier au Roi : épilogue logique de trois mois de mission infructueuse. Les libéraux pourraient être invités à donner un peu d'air frais à une négociation à sept (N-VA, CD&V, SP.A, Groen !, PS, CDH, Ecolo) définitivement irrespirable.