Tout sur Léopold III

Bien sûr, il arrive à tout le monde de poser de mauvais choix. Même à un roi ! En 1940, Léopold III décide de ne pas suivre le gouvernement belge en exil.

"Que la conscience du monde se réveille. Le pire peut encore être arrêté, mais le temps presse." Fière et belle, la voix résonne à travers tous les récepteurs du royaume. C'est mercredi soir, et le roi passe à la radio. Il parle de puissances et de tension, de psychose et de catastrophe, de mort et d'effondrement. Mais aussi de sagesse, d'ordre moral et d'espoir.

Un voile de mystère plane sur de nombreux assassinats commis après la Seconde Guerre mondiale. Qu'ils aient visé Jan Masaryk en Tchécoslovaquie, les politiciens wallons, Julien Lahaut et André Cools, les frères Diem au Vietnam ou encore Olof Palme en Suède.

Après le triplet électoral (vote obligatoire) du dimanche 26 mai, il était à peu près certain que les trois niveaux du pouvoir fédéral allaient être en quête d'un nouvel assortiment de couleurs, tant notre vie politique est un kaléidoscope aux infinies nuances. Nuance et suspense. Après bientôt quatre semaines de pourparlers. Peut-on imaginer cette politique du compromis polychrome belge aller jusqu'au brun et au noir ?