Tout sur Léopold Ier

Des révolutionnaires de 1830 se sont démenés en vain pour lui forger un destin républicain : et si la Belgique n'était jamais passée par la case royale, s'en serait-elle mieux portée ?

La Fête du Roi, qui a lieu ce vendredi 15 novembre, est placée cette année sous le signe des princes héritiers, 18e anniversaire d'Elisabeth, première dans l'ordre de succession de Philippe, oblige. Le thème a été choisi en concertation par le Palais et le parlement fédéral.

L'historien Mark Van den Wijngaert a écrit une nouvelle biographie du roi Léopold III, "le dernier des souverains autoritaires". L'intervention de Léopold s'est presque révélée fatale pour la monarchie belge et après lui, les tensions sont restées entre la maison royale et la politique. "Les rois ont tendance à faire plus que ce que la Constitution leur autorise"

Pour célébrer le tricentenaire de la maçonnerie moderne, Philippe Liénard, ancien grand maître, publie un volumineux ouvrage consacré, notamment, à l'histoire des loges belges. Avant et après l'indépendance de la Belgique.

En 1831, Léopold Ier débarque en milieu hostile. Nobles, industriels, magistrats, officiers le traitent en usurpateur. Et travaillent pendant vingt ans à la perte de son nouveau royaume. L'historienne Els Witte (VUB) révèle la puissance des Belges orangistes, réprimés avec une violence insoupçonnée.