Tout sur Laurette Onkelinx

Pour Simone Susskind (PS), le populaire bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir, doit en finir avec "son double discours". Et son parti, dit-elle, doit trancher un cas devenu "inacceptable" après la réception à Saint-Josse de bourgmestres turcs d'extrême droite.

En une année, marquée par des élections générales, toutes les présidences des partis francophones, PTB excepté, ont changé. Charles Michel, Didier Reynders, Elio Di Rupo, Laurette Onkelinx, Benoît Lutgen, Joëlle Milquet et Zakia Khattabi, notamment, ont quitté l'avant-scène politique nationale.

Le député bruxellois et ex-échevin Mohamed Ouriaghli (PS) a été désigné à la présidence de l'Hôpital Saint-Pierre. L'Assemblée générale de celui-ci a validé cette décision prise par le conseil communal de la Ville, réuni en comité secret, lundi dernier, a-t-on appris vendredi. Le même conseil communal de la Ville de Bruxelles a par ailleurs donné son feu vert à la désignation de Laurette Onkelinx à la présidence du CA l'Hôpital Brugmann, en remplacement de la secrétaire d'Etat régionale Nawal Ben Hamou. Celle-ci ne pouvait cumuler cette fonction avec son mandat au gouvernement.

Gagnantes comme perdantes des élections, les fédérations bruxelloises de tous les partis traversent de grosses difficultés, entre querelles de succession, déséquilibres sociologiques et tensions interrégionales.

Le gouvernement fédéral en affaires courantes a finalement fixé son choix de candidat belge à la Commission européenne: il s'agit du MR Didier Reynders, communique samedi soir le porte-parole du Premier ministre démissionnaire Charles Michel (MR), lui-même désigné récemment président du Conseil européen.

Didier Reynders n'est pas la seule personnalité politique francophone qui peut prétendre à la Commission européenne. Tel est le message qu'ont fait passer jeudi les socialistes alors que le gouvernement fédéral en affaires courantes ne s'est pas encore accordé sur le nom d'un candidat. Dans le cadre de la formation d'un exécutif, ils pourraient donc proposer le nom de l'ex-vice-Première ministre, Laurette Onkelinx.

Comme d'autres partis, le PS renouvellera ses instances après la formation des gouvernements, un rendez-vous attendu à l'automne. Ce renouvellement concerne la présidence du parti mais également les fédérations. A Bruxelles, plusieurs candidats sont pressentis et le journal 'Le Soir' faisait état samedi de la volonté des instances de trouver une personnalité rassembleuse pour succéder à Laurette Onkelinx au sein d'une fédération en proie aux divisions.