Tout sur Lambermont

Des élections anticipées ne sont pas la solution à l'actuel imbroglio gouvernemental provoqué par le départ de ses membres N-VA, ont estimé en substance les vice-Premiers Didier Reynders (MR), Alexander De Croo (Open Vld) et Kris Peeters (CD&V) samedi matin, à leur arrivée au Lambermont où ils doivent se réunir en comité ministériel restreint avec les partenaires sociaux du Groupe des Dix.

"J'ai eu un entretien constructif avec le Premier ministre et les discussions se poursuivent", a indiqué mardi soir le vice-premier ministre N-VA Jan Jambon en quittant la résidence du Lambermont où M. Michel organise des contacts politiques bilatéraux en pleine crise gouvernementale sur le pacte de l'Onu sur les migrations.

Le gouvernement flamand a approuvé une baisse du droit d'enregistrement pour l'achat d'un logement, qui passera de 10 pour cent dans la plupart des cas - mais 5% pour l'acquisition d'une habitation modeste - vers un taux unique de 7%, mais avec une réduction forfaitaire de 5.600 euros pour les logements modestes.

Le conseil ministériel restreint, rassemblant les principaux ministres du gouvernement fédéral, s'est retrouvé dimanche à 14h00 au Lambermont, la résidence de fonction du Premier ministre à Bruxelles, pour reprendre l'examen du projet de loi-programme et rechercher un accord sur des dossiers comme la réforme de l'impôt des sociétés (Isoc) et la taxe sur les compte-titres, a-t-on appris de sources concordantes.

Le ministre de la Justice, Koen Geens, et son cabinet ignoraient qu'une réunion associant le président de la N-VA et des dirigeants de la police fédérale s'était tenue au cabinet du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, le 23 mars, a-t-il indiqué lundi devant la commission d'enquête sur les attentats terroristes.

Ce mercredi matin, nous ne nous sommes pas réveillés sur la même planète que la veille. Que ça plaise, que ça déplaise, que ça horrifie, que ça choque, un vieux monde à l'agonie a rendu l'âme. Je ne suis pas tout à fait sûr de le regretter... pas plus que je ne sois convaincu d'aimer le nouveau monde qui s'annonce. Il demeure qu'on ne pourra le bâtir qu'en reconnaissant cette improbable fait : la première puissance mondiale vient de violemment congédier son élite.

Des questions demeuraient de la part des entités fédérées francophones vers 21h, à la reprise des discussions en comité de concertation sur le traité de libre-échange entre l'Europe et le Canada. L'issue de la réunion demeure dès lors incertaine.

La réunion du Comité de concertation rassemblant les représentants des gouvernements fédéral et des entités fédérées qui avait démarré vers 08h00 mercredi matin au Lambermont a été suspendue peu après 10h15. Elle reprendra à 15h00 à propos du dossier du CETA au sujet duquel les participants tentent de s'accorder sur une position commune

Le vice-premier ministre Kris Peeters (CD&V) a déclaré à Radio 1 que son parti continuait à défendre la taxe sur les plus-values sur action. Il ne regrette pas du tout son attitude de lundi soir. "Je ne me suis pas enfui, je ne suis pas revenu."

Il n'y aura pas de déclaration de politique générale du premier ministre Michel aujourd'hui. Cette nuit, les négociations sur le budget et les réformes fiscales nécessaires n'ont pas abouti, après que le vice-premier ministre, Kris Peeters, ait exprimé son souhait d'associer la taxe sur les plus-values sur action à une réforme de l'impôt sur les sociétés. Pourquoi les chrétiens-démocrates ont-ils soudain décidé de jouer le tout pour le tout ?

Les travaux budgétaires ont repris dimanche vers 10h au Lambermont, résidence de fonction du Premier ministre. Comme annoncé plus tôt dans la semaine, le gouvernement fédéral cherche quelque 3 milliards d'euros pour maintenir le budget dans la ligne des engagements européens, ont confirmé les vice-Premiers ministres MR et CD&V, Didier Reynders et Kris Peeters, à leur arrivée.

Le gouvernement fédéral a poursuivi samedi ses discussions budgétaires entamées vers 11h au Lambermont, résidence de fonction du Premier ministre. Les négociations avancent difficilement, confiait-on à bonne source en début de soirée. Elles se déroulent tant en réunion plénière qu'au cours d'entretiens bilatéraux.