Tout sur Labour

"Un carnage", "une catastrophe": le parti travailliste était au bord de l'implosion mardi au Royaume-Uni où les conservateurs préparent de leur côté la succession du Premier ministre David Cameron, emporté par la tempête du Brexit.

Le parti travailliste est le principal perdant des élections locales de jeudi au Royaume-Uni. Il se maintient toutefois mieux que ce que pronostiquaient les sondages, selon les premiers résultats partiels communiqués vendredi matin. Le nom du nouveau maire de Londres ne sera par contre pas connu avant vendredi soir.