Tout sur Kris Peeters

Le comité ministériel restreint se penche vendredi sur une procédure devant régler le travail gouvernemental des prochains mois, en concertation avec le parlement. De l'aveu même des vices-premiers ministres, le gouvernement démissionnaire devrait être chargé dans les prochaines heures d'exécuter les affaires courantes.

Depuis le début de 2017, les malades de longue durée sont soumis à la réintégration au marché de l'emploi. Avec quel résultat ? Dans sept cas sur dix, les employeurs prétendent qu'aucun travail adapté ou autre n'est disponible chez eux et les malades sont alors licenciés sans la moindre indemnité.

La Chambre se réunit mardi, mercredi et jeudi, à l'occasion de trois sessions lors desquelles la solidité du gouvernement minoritaire Michel II, sera éprouvée. Au bout de l'exercice, on devrait y voir plus clair sur ce qu'il reste du dernier budget de la majorité suédoise, en principe débattu mercredi avant d'être soumis au vote jeudi.

Des élections anticipées ne sont pas la solution à l'actuel imbroglio gouvernemental provoqué par le départ de ses membres N-VA, ont estimé en substance les vice-Premiers Didier Reynders (MR), Alexander De Croo (Open Vld) et Kris Peeters (CD&V) samedi matin, à leur arrivée au Lambermont où ils doivent se réunir en comité ministériel restreint avec les partenaires sociaux du Groupe des Dix.

Le ministre des Consommateurs, Kris Peeters, travaille sur un projet de loi pour intégrer le "droit à l'oubli" dans la législation belge relative aux assurances. À cet effet, une rencontre était organisée mercredi à son cabinet avec différentes organisations concernées, dont Test-Achats, la Ligue des Usagers des Services de Santé (Luss), la Fondation contre le Cancer et Unia.

Kris Peeters peut tirer la liste européenne pour le CD&V. De quoi adoucir le camouflet que lui a infligé Bart De Wever en l'envoyant paître à Anvers. C'est aussi une belle pirouette pour celui qui a connu un parcours difficile dans la plus importante ville flamande, mais aussi au fédéral.

La Chambre a adopté mercredi à l'unanimité une extension du système Car-Pass. Désormais, le taux d'émission de la voiture sera également communiqué, ainsi que les rappels qui n'ont pas reçu de suite et l'éventuelle nécessité de passer encore au contrôle technique.