Tout sur Knokke-Heist

La prérogative de sécurité des bourgmestres peut aller loin. Mais elle doit être motivée, justifiée et proportionnée. Explication avec Christian Behrendt, constitutionnaliste à l'Université de Liège et François Tulkens, maître de conférence à l'université Saint-Louis Bruxelles en droit public et administratif.

Des bars de plage de La Panne, Coxyde, Nieuport et Le Coq se sont vus infliger des amendes pour avoir servi des clients au comptoir. Selon la police, ces bars sont soumis aux règles Covid-19 imposées au secteur de l'horeca et doivent donc obligatoirement assurer le service à table. Cette obligation ne s'applique cependant pas aux bars de plage de Blankenberge et Knokke-Heist.

"Mes amis francophones de Bruxelles et de Wallonie peuvent dormir sur leurs deux oreilles, notre conseil municipal et ses habitants vous accueillent avec plaisir toute l'année. En tant que station balnéaire la plus cosmopolite du pays, nous souhaitons donner à tous nos visiteurs le sentiment d'être chez eux à Knokke-Heist", déclare, dans un communiqué publié dimanche, le bourgmestre de Knokke Léopold Lippens.

A Knokke-Heist, le cimetière de munitions contenant environ 35.000 tonnes de bombes et de grenades datant de la Première Guerre mondiale dans la mer du Nord présente des signes d'écoulement d'explosifs, apprenait-on début mars. Il apparaît désormais que du gaz moutarde a été retrouvé, rapporte jeudi Het Laatste Nieuws.