Tout sur Kinshasa

"Le quotidien redevient presque normal mais on ne retrouvera pas la vie d'avant", philosophe Petunia Maseko, dans un bar de Soweto. L'Afrique, plutôt épargnée par le Covid-19 qui a en revanche assommé son économie, reprend un peu son souffle après la paralysie liée à la pandémie.

Un vaste mouvement de soutien s'est manifesté en faveur du célèbre gynécologue congolais Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, qui a fait l'objet de menaces pour son plaidoyer en faveur de la paix dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

En 2018, Pierre Kompany est devenu le premier bourgmestre noir de Belgique. Il n'est dès lors plus "le père de ". Ce qu'il n'a jamais été, en fait : étudiant congolais puni dans un camp militaire, sans-papiers en Belgique, chauffeur de taxi, ingénieur... Aujourd'hui, la Belgique doit s'excuser pour son passé colonial, estime-t-il.

L'ex-Congo belge, longtemps considéré comme une "colonie modèle", apparaît aujourd'hui, avec le recul, au moment de dresser un bilan, soixante ans après l'indépendance, comme pour le moins autoritaire, paternaliste, discriminatoire et même parfois proche d'un "apartheid soft" entre Blancs et Noirs. Au point de susciter de vifs débats sur le passé colonial de la Belgique, jusqu'au sein de la Chambre, qui a décidé d'entamer une réflexion sur ces cinq décennies.

En cavale depuis 1994, le Rwandais Félicien Kabuga, 84 ans, considéré comme un des cerveaux du génocide des Tutsis, a finalement été interpellé dans la banlieue parisienne où il se cachait sous une fausse identité.

Au Congo, le virus et sa pandémie ont définitivement mis en lumière l'absence d'Etat, dénonce Sinzo Aanza. Depuis son confinement à Kinshasa, le jeune écrivain et artiste visuel démontre l'absurdité de la situation dans laquelle se trouve cet Etat. Vis-à-vis du citoyen et de l'espace dont il est censé organiser, protéger et projeter la vie collective.

Qu'est-ce que ce virus, cette pandémie, ce moment impensable vous a révélé ? Sur vous, sur vos proches, sur le monde, les gens, l'Etat, la vie. De beau aussi, peut-être, qui sait, à toute chose malheur peut être bon. Qu'est-ce que cet événement historique et sans frontières remue, donc, et parfois très fortement, au fond de vous ?

"Nous devons nous préparer au pire" car "nous n'avons aucune idée de l'ampleur de la propagation" du coronavirus en République démocratique du Congo, a déclaré mercredi le gynécologue Denis Mukwege dans un message de prévention et de soutien aux premières mesures prises par les autorités.

"Stop à la négation du génocide commis contre les Tutsis au Rwanda !" est le mot d'ordre d'une pétition qui s'insurge contre la tenue d'un colloque sur "L'Afrique des Grands Lacs, 60 ans de tragique instabilité", le 9 mars, au siège du Sénat français, au palais du Luxembourg, à Paris.