Tout sur Kim Jong-Nam

Une des deux suspectes jugées en Malaisie pour l'assassinat du demi-frère en disgrâce du dirigeant de la Corée du Nord pensait participer à une farce et a réalisé seulement après son arrestation que l'homme avait succombé, a indiqué mardi son avocat.

La vidéo d'un homme se présentant comme le fils de Kim Jong-Nam, demi-frère du numéro un nord-coréen assassiné en février en Malaisie, a émergé mercredi, apparemment la première déclaration d'un membre de la famille depuis le crime.

L'une des suspectes dans l'assassinat du demi-frère du dirigeant de la Corée du Nord a raconté samedi avoir reçu l'équivalent de 90 dollars pour prendre part à ce qu'elle pensait être une émission de télévision type caméra cachée, selon un haut diplomate cité par les médias.

Le demi-frère du dirigeant de la Corée du Nord a été assassiné avec un agent neurotoxique très puissant utilisé comme arme chimique, a annoncé vendredi la police malaisienne, qui enquête sur la spectaculaire attaque le 13 février contre Kim Jong-Nam.

Kim Jong-Nam a été assassiné alors qu'il attendait son avion à l'aéroport de Kuala Lumpur, le 13 février dernier. Le régime de son frère est suspecté d'avoir commandité cet homicide. Le point sur cette affaire.

Le demi-frère en disgrâce du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, assassiné en Malaisie, était partisan de réformes dans son pays et avait le courage d'exprimer ses opinions, a affirmé vendredi un journaliste japonais auteur d'un livre à son sujet.

Kim Jong-nam, l'héritier déchu de la Corée du Nord, s'en prend au caractère dynastique du pouvoir dans son pays. Dans un e-mail adressé à la presse japonaise, il émet des doutes sur la capacité de son frère Kim Jong-un à gouverner.