Tout sur Katanga

Les Français Fabien Nury et Matthieu Bonhomme poursuivent leur brillantissime biopic de Charlotte de Belgique, soeur du roi Léopold II, qui fut - brièvement - impératrice du Mexique. Un destin aussi fou que l'était la gestion des colonies de l'époque...

Un ancien pilote mercenaire de l'aviation sécessionniste katangaise (Avikat), Roger Bracco, qualifie de "fumisterie" les affirmations selon lesquelles un petit avion à réaction Fouga Magister armé et piloté par un mercenaire belge, Jan Van Risseghem, ait pu abattre l'avion qui transportait le secrétaire général de l'ONU, Dag Hammarskjöld, en septembre 1961, dans le nord de la Rhodésie, en pleine sécession de la province congolaise du Katanga.

L'opposant congolais Moïse Katumbi Chapwe a annoncé lundi à des médias français son retour en République démocratique du Congo (RDC) le 20 mai prochain après trois ans d'exil en Afrique du sud puis en Belgique et une tentative avortée de se présenter à l'élection présidentielle du 30 décembre dernier.

Dag Hammarskjold a été tué le 18 septembre 1961. Son DC-6 s'était écrasé près de Ndola, en Rhodésie du Nord, l'actuelle Zambie, alors qu'il allait négocier un cessez-le-feu pour la province du Katanga. Des témoins ont évoqué la présence d'un ou plusieurs avions à réaction qui auraient pris en chasse l'avion avant de l'abattre. Un Fouga Magister, piloté par un Belge, est régulièrement cité lorsqu'on évoque cet évènement qui garde son mystère des décennies après les faits. De Morgen vient de publier un témoignage qui confirmerait cette thèse.