Tout sur Joris Vandenbroucke

Le désamiantage du viaduc de Vilvorde, la portion du ring de Bruxelles qui enjambe le canal Bruxelles-Anvers pourrait débuter en 2020 mais risque de s'avérer coûteux, a indiqué le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts, en réponse à une question parlementaire.

Les socialistes flamands du sp.a, qui soutiennent la proposition bruxelloise de décumul intégral des fonctions de député et de bourgmestre, échevin et président de CPAS, voteront contre l'adoption d'une motion en conflit d'intérêts visant la proposition d'ordonnance bruxelloise, que propose la majorité du parlement flamand.

À Gand, le parti de la majorité Open VLD ambitionne de construire un téléphérique sur un trajet d'environ 5 kilomètres. La proposition est plus pratique et meilleur marché que les transports publics traditionnels, estime l'échevin des Finances Christophe Peeters.

Selon le chef de groupe sp.a au parlement flamand Joris Vandenbroucke, les entreprises Nike et Janssen Pharmaceutica, apparues dans les Paradise Papers, ont reçu sur les 10 dernières années au moins 71 millions d'euros de subsides de la part de la région. Il exige, depuis les bancs de l'opposition, une transparence financière accrue ainsi que des pratiques davantage éthiques en matière fiscale.

En Flandre aussi on grappille. Marc Descheemaecker (N-VA) gagne presque deux fois plus pour son poste d'administrateur chez De Lijn que ce qu'il prétend. C'est ce que conclut Joris Vandenbroucke (sp.a) sur base des chiffres du ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA).

Le CD&V veut que les enfants assument l'obligation d'entretien de leurs parents dans le besoin si ceux-ci doivent aller en maison de repos du CPAS. Dans une proposition de loi déposée en mars dernier, les démocrates-chrétiens flamands demandent que tous les CPAS réclament au moins le remboursement d'une partie de l'argent auprès des enfants si le résident en maison de repos n'a pas assez de moyens pour payer lui-même son séjour.

Il n'y a pas encore eu de concertation entre le ministre fédéral de la mobilité François Bellot (MR) et le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) au sujet du milliard d'euros supplémentaire que le gouvernement fédéral va emprunter pour achever le Réseau Express Régional depuis et vers Bruxelles, a affirmé jeudi le ministre N-VA, interrogé au parlement flamand. Selon le ministre, il n'y a par ailleurs pas d'accord avec Infrabel sur le financement.

Un député socialiste flamand a récemment qualifié la Flandre de "tiers-monde", ce qui n'a pas manqué de faire réagir la chef de groupe N-VA du parlement flamand, qui l'a invité à se rendre au "paradis du socialisme" : le Hainaut.