Tout sur Jo Vandeurzen

Le ministre flamand de la Santé publique, Jo Vandeurzen (CD&V), a annoncé ce week-end qu'il comptait mettre fin à sa carrière politique à l'échelon national. Selon les calculs de la VRT, le chrétien-démocrate touchera une indemnité de sortie de 136 000 euros, un montant qui suscite les critiques.

Le 2 mai, le Parlement flamand a approuvé le décret sur la protection sociale flamande. Le texte de 457 pages, notes explicatives et avis de plusieurs conseils consultatifs compris, n'a guère retenu l'attention de la presse néerlandophone ou francophone. Serait-ce parce que le père de ce décret, le ministre flamand du Bien-être et de la Santé publique, Jo Vandeurzen, la joue profil bas?

Le dossier du test de dépistage de la mucoviscidose était bloqué depuis la dernière Conférence interministérielle santé. En cause, les réticences de la ministre francophone de la Santé quant aux modalités de financement de ce test. Alda Greoli, favorable à l'organisation de ce dépistage, a décidé de soutenir cette indispensable mesure.

Le ministre de la Justice, Koen Geens, et son cabinet ignoraient qu'une réunion associant le président de la N-VA et des dirigeants de la police fédérale s'était tenue au cabinet du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, le 23 mars, a-t-il indiqué lundi devant la commission d'enquête sur les attentats terroristes.

La Fondation contre le Cancer a lancé sa campagne "Tournée Minérale", pour inciter les Belges à faire de février un mois sans alcool. L'objectif n'est pas de stigmatiser, mais bien de faire comprendre que la consommation d'alcool peut avoir des conséquences, bien souvent, sous-estimées sur la santé.

À en croire une étude de l'Université de Gand et du Centre d'expertise flamand pour la prévention de suicide (VLESP) relayée par le quotidien De Morgen, plus d'un quart des LGTB (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres) flamands ont déjà tenté de se suicider.

La circulaire Peeters reste d'application dans les communes à facilités, malgré un arrêt du Conseil d'Etat rendu en 2014 selon lequel un citoyen qui souhaite recevoir ses documents officiels en français ne doit en faire la demande que tous les quatre ans, a indiqué le ministre flamand Jo Vandeurzen (CD&V) en réponse à une question parlementaire écrite du député Christian Van Eyken (UF).