Tout sur Jim Mattis

Le chef du Pentagone Jim Mattis a brutalement annoncé jeudi sa démission du gouvernement de Donald Trump, affichant son désaccord avec la nouvelle stratégie de la Maison Blanche marquée par le retrait des troupes de Syrie et la préparation d'un désengagement partiel d'Afghanistan.

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a prévenu samedi les dirigeants arabes réunis à Manama que le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi "doit tous nous inquiéter" car il affecte la sécurité dans la région.

Une véritable bombe! Un livre du renommé journaliste d'investigation Bob Woodward sur Donald Trump dresse le portrait d'un président inculte, colérique et paranoïaque que ses collaborateurs s'efforcent de contrôler pour éviter les pires dérapages. Sur plus de 400 pages, le journaliste à l'origine du Watergate livre des anecdotes, mais relate aussi des faits plus graves du quotidien de la Maison Blanche.

Après l'annulation d'un voyage à Pyongyang, une mise en garde sur les exercices militaires: les Etats-Unis ont haussé le ton face à la Corée du Nord, faisant éclater au grand jour l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations sur son désarmement nucléaire.

Les Européens et le Canada ont choisi de masquer le ressentiment causé par les décisions de Donald Trump et ont poussé le renforcement de leurs capacités de réaction face à la Russie lors d'une réunion ministérielle de l'Otan jeudi et vendredi à Bruxelles.

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis est arrivé mercredi soir à Bruxelles pour tenter de rassurer les Européens sur les risques de guerre commerciale avec les Etats-Unis, tout en défendant les tarifs douaniers décidés par le président Donald Trump.

Donald Trump a adopté un ton très dur envers le régime Assad, qu'il accuse d'avoir utilisé une nouvelle fois des armes chimiques, mais les options militaires du président américain sont limitées et en porte-à-faux apparent avec sa promesse de ramener les soldats présents en Syrie.

Le président américain Donald Trump a fait savoir mardi qu'il aimerait bien créer une "armée de l'Espace" aux côtés de l'armée de Terre, de l'US Navy et de l'US Air Force, tout en faisant immédiatement douter du sérieux de sa proposition.

Constatant "l'érosion" de leur suprématie militaire face à la Chine ou à la Russie, les Etats-Unis veulent moderniser leurs structures de défense et "partager le fardeau" de la sécurité mondiale avec leurs alliés, qu'ils souhaitent voir dépenser davantage pour la défense.