Tout sur Jim Bridenstine

Le patron de l'agence spatiale américaine a annoncé mercredi le remplacement soudain du responsable des vols spatiaux habités, alors que la Nasa peine à accélérer son programme Artemis de retour sur la Lune pour 2024, la date ordonnée par le gouvernement de Donald Trump.

Le retour d'astronautes américains sur la Lune, désormais annoncé pour 2024, vise à préparer l'arrivée du premier humain sur Mars en 2033, a redit mardi l'administrateur de l'agence spatiale américaine, Jim Bridenstine.

Depuis quinze ans, les Américains veulent remarcher sur la Lune, mais la Nasa ne croyait pas possible d'y parvenir avant 2028. Mardi, l'administration Trump a tranché: ce sera 2024, un objectif très incertain qui obligera l'agence spatiale à bouleverser ses habitudes et à prendre des risques.

L'agence spatiale américaine a annoncé vendredi son intention d'expédier en 2020 le tout premier hélicoptère sur Mars, un engin miniature proche d'un drone qui pourrait permettre d'approfondir la connaissance de la planète rouge.