Tout sur Jeremy Bentham

Aujourd'hui, dans les maisons de repos, on meurt du covid. On meurt aussi, du sentiment de solitude, d'abandon, de "à quoi bon". La gestion de la crise a permis d'éviter le débordement des hôpitaux, tant mieux, mais elle montre aussi ses limites avec les plus âgés, confinés du jour au lendemain dans leur chambre, condamnés à s'éteindre, à choisir de le faire, parfois, par manque de perspective. Un mois déjà. Un mois encore plus seuls que d'habitude. Un mois avec encore plus de tic-tac de l'horloge, avec encore moins de rires et de papotes.