Tout sur Jean-Pierre Hupkens

L'élection à la présidence de la fédération socialiste liégeoise, la plus grosse du parti, prend fin ce samedi. Son résultat ne fait aucun doute étant donné que Frédéric Daerden, ministre du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles et bourgmestre empêché d'Herstal, est le seul candidat.

La commission de vigilance de la section liégeoise du PS a décidé vendredi soir à l'unanimité d'exclure Benoit Hons du parti à la suite de ses propos injurieux envers les gens du voyage sur Facebook, a indiqué à l'agence Belga le président de la fédération liégeoise, Jean-Pierre Hupkens. L'échevin de Neupré peut encore faire appel de cette décision devant la commission de vigilance nationale du PS.

Le parti socialiste procède les 18 et 19 octobre au renouvellement de l'ensemble de ses instances, nationales, de fédérations et de sections, à l'exception des fédérations liégeoise et namuroise.

Depuis 1926, des centaines de familles modestes d'un quartier populaire de Liège se nourrissent de légumes qui poussent sur un sol fortement contaminé en plomb, cuivre, zinc, cadmium, mercure, arsenic et hydrocarbures. Selon une étude de risques commanditée par le Logis social, propriétaire du terrain, l'hypothèse d'une " menace grave " pour la santé humaine " ne peut être écartée ". Des analyses de légumes sont en cours.

Vue d'en haut, c'est d'abord l'épine dorsale du futur tram autour de laquelle s'agrègent de grands projets architecturaux, du Val-Benoît jusqu'à l'écoquartier de Coronmeuse, en passant par le quartier des Guillemins. Vue d'en bas, Liège en 2030, c'est une ville où les citoyens collaborent, créent, participent et innovent.

José Happart, candidat à la présidence de la fédération liégeoise du PS, a vivement critiqué l'exclusion de l'ancien député provincial André Gilles du parti socialiste. Contacté par l'agence Belga, il a annoncé qu'il compte demander des explications à la commission de déontologie, notamment sur sa composition et sur les arguments ayant mené à cette décision.

Les 21 et 22 avril prochains, la fédération liégeoise du PS élira un nouveau président. Qui ne sera pas un ténor : tous ont renoncé à se présenter, laissant la place à quatre candidats moins connus. Mais le pouvoir, lui, reste entre les mains de Willy Demeyer et Jean-Claude Marcourt, les deux survivants du club des cinq.