Tout sur Jean Marie Dedecker

Le vice-Premier ministre sp.a, Johan Vande Lanotte, a cité mercredi à comparaître le député Jean-Marie Dedecker (LDD) ainsi que son collaborateur Ignace Vandewalle. Il leur reproche d'avoir fait peser sur lui des soupçons de conflit d'intérêts et de corruption passive.

Son parti agonise; son président-fondateur joue son va-tout. Dans une interview exclusive au Vif/L'Express, Jean-Marie Dedecker, enfant terrible de la politique flamande, fait les yeux doux à la Wonder Team du leader de la N-VA, Bart De Wever.

La Lijst Dedecker (LDD) se présentera aux élections de 2014. Jean-Marie Dedecker, président et fondateur du parti, est d'ailleurs convaincu qu'il sera élu et se base, pour tirer cette conclusion, sur une enquête qu'il a lui-même commandée, rapporte lundi De Morgen.

La commission des poursuites de la Chambre a décidé vendredi de lever l'immunité parlementaire de Jean-Marie Dedecker (LDD), peut-on lire mercredi dans De Tijd. La décision de la commission doit encore être avalisée en séance plénière.

La LDD, la formation de Jean-Marie Dedecker, a décidé de passer son tour pour les élections communales d'octobre prochain. Ses membres qui y prendront part le feront généralement via des listes d'intérêts locaux, et de préférence sans référence à leur parti, ont annoncé mercredi les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

Bart De Wever superstar, décodé par un ex-premier rôle de la scène politico-médiatique flamande, aussi vite déchu qu'il n'était parvenu. Jean-Marie Dedecker verrait bien le patron de la N-VA subir tôt ou tard le même sort que lui : la terrible versatilité de l'électeur flamand.

Le Bureau de la Lijst Dedecker a désigné le chef de groupe flamand Lode Vereeck comme nouveau président de la formation fondée par Jean-Marie Dedecker. Ayant fait un pas de côté, ce dernier reste "président statutaire". Lode Vereeck reste chef de groupe au parlement flamand.

Malgré de sérieuses bisbrouilles internes, Jean-Marie Dedecker s'apprête à être reconduit à la présidence de la LDD. Mais l'avenir du parti libéral populiste qu'il a fondé paraît sombre.