Tout sur Jean-Luc Crucke

Le MR est prêt à parler de tout, y compris du communautaire, dans le cadre de la formation du prochain gouvernement fédéral, a affirmé lundi le ministre wallon du Budget et des Finances, Jean-Luc Crucke (MR), tout en soulignant qu'une nouvelle réforme de l'Etat n'était "par urgente" aux yeux des libéraux francophones.

Le ministre wallon du Budget et des Finances, Jean-Luc Crucke (MR), s'est déclaré mardi opposé à la tenue de nouvelles élections législatives pour tenter de sortir de l'impasse politique au niveau fédéral tout comme à la formation d'un gouvernement d'"urgence", ajoutant préférer la constitution d'une équipe de plein exercice.

Après avoir rencontré, début décembre, les responsables de Skeyes, le gestionnaire du trafic aérien en Belgique, et avoir reçu une partie des informations demandées, le ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke (MR) a mandaté son administration pour procéder au paiement des factures dues par la Région, a-t-il indiqué lundi en commission du Parlement de Wallonie.

Le ministre wallon Jean-Luc Crucke (MR) s'est montré sévère mardi envers le président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte (PS), après les déclarations de l'ex-préformateur sur l'impossibilité d'une alliance entre les socialistes francophones et la N-VA.

"Il y a des choses qui ne se disent pas. J'en ai assez qu'on nous traite d'Untermensch parce que nous sommes Wallons. Ça, ça ne passe pas", a affirmé lundi le ministre wallon du Budget et vice-président du MR, Jean-Luc Crucke, interrogé dans l'émission Matin Première (RTBF) sur les déclarations récentes de Bart De Wever et la possibilité de former un gouvernement fédéral avec la N-VA.

"C'est davantage d'un New (Green) Deal dont nous avons besoin que d'un programme de relance budgétaire conjoncturel", a plaidé le ministre wallon du Budget Jean-Luc Crucke (MR) lundi, alors que le budget wallon, et par la même occasion les observations formulées à son encontre par la Cour des Comptes, sont examinés cette semaine en commission du parlement wallon avant que le budget ne soit soumis au vote de l'assemblée plénière la semaine prochaine.

Si un montant de 350 millions d'euros a été prévu par le gouvernement wallon dans son budget initial 2020 pour financer des investissements stratégiques hors périmètre SEC, ce montant passera à 606 millions en 2021 et 2022 puis à 656 millions les 2 années suivantes, a confirmé le ministre-président régional, Elio Di Rupo (PS), interrogé sur le sujet, lundi, en commission du Parlement de Wallonie par le chef de groupe du cdH, François Desquesnes, et par le député Ecolo Manu Disabato.

Face aux faits "intolérables et parfois pénalement punissables" - racisme, violences sexuelles, ...- constatés ces derniers mois au sein de différentes infrastructures sportives wallonnes, Jean-Luc Crucke (MR), leur ministre de tutelle, entend dorénavant conditionner l'octroi de subventions publiques au respect d'une charte éthique.

Des piscines " 25-21 " (25 mètres sur 21), avec cuve hors sol, équipements techniques plus accessibles, bâtiment modulable et possibilité d'ajouter des espaces ludiques. C'est la découverte qu'a faite Jean-Luc Crucke (MR) en Pologne.

Finalement entamé mardi matin, le conclave budgétaire wallon a accouché, 2 jours plus tard, d'une trajectoire prévoyant un budget régional en déficit de 435 millions d'euros en 2020. "Il s'agit d'un budget de transition respectant nos engagements, dont ceux d'un retour à l'équilibre en 2024 sans aucune nouvelle taxation et d'un redéploiement en phase avec les défis sociaux, climatiques et économiques que la Région doit affronter", a souligné jeudi le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS).

Liège Airport ne porte aucune responsabilité liée aux vols cargo "sauts de puce" effectués ponctuellement vers ses pistes par des compagnies aériennes telles que Qatar Airways, souligne mercredi le cabinet du ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke. "Liège Airport n'est pas en mesure de refuser un vol de marchandises parce qu'il vient de Maastricht, il n'est dans ce cas que le fournisseur qui répond à la demande d'un client", insiste-t-on.

En cassant les actes de vente des filiales de Nethys, le gouvernement wallon relance le débat sur leur avenir. Cession au privé, comme c'était prévu ? Des investisseurs se sont déjà manifestés. Entrée dans un giron public non plus liégeois mais wallon ? Certains partis le réclament déjà. D'autres y pensent. D'aucuns le redoutent.