Tout sur Jean-Jacques Viseur

La chambre du conseil de Mons a octroyé le non-lieu, ce vendredi, à l'ancien bourgmestre de Charleroi, Jean-Jacques Viseur. Il était suspecté de prise illégale d'intérêts dans la désignation comme représentant de la Ville de Charleroi de l'avocat Me Philippe Bossard, chez qui son fils François Viseur avait effectué un stage.

Ce lundi soir, à huis clos, le conseil communal de la Ville de Charleroi décidera de se constituer partie civile dans l'affaire Viseur-Bossard. L'enquête, instruite par la justice montoise, porte sur un marché attribué à un cabinet d'avocats pour lequel travaillait le fils de Jean-Jacques Viseur.

Des discours politiques de circonstance à Namur, à l'occasion des Fêtes de Wallonie qui célèbrent le 30e anniversaire des institutions wallonnes. Avec une interrogation toute de même : que cherche le CDH, qui, contrairement à ses partenaires de majorité PS et Ecolo, n'avait pas droit à la parole mais a envoyé en avant (ou s'est laissé déborder par) ses deux bourgmestres de Namur et Charleroi qui ont clairement évoqué la séparation de la Belgique.