Tout sur Jean Castex

Le chef du gouvernement français Jean Castex a promis jeudi que 20 millions de personnes seraient vaccinées en France d'ici mi-mai, invitant les habitants des 23 départements placés sous surveillance renforcée, en raison de la progression de l'épidémie, à ne pas quitter ces territoires.

"La situation ne justifie pas à ce jour" un nouveau confinement, a indiqué jeudi Jean Castex, tout en affirmant que l'exécutif n'hésiterait "pas à prendre (ses) responsabilités" en cas de "dégradation forte et rapide" des indicateurs sanitaires en raison de l'épidémie de Covid-19.

Le Premier ministre français Jean Castex a souhaité samedi une campagne "progressive" de vaccination contre le Covid-19 "dans le calme et dans l'ordre", assurant que le défi "serait relevé" même s'il est impossible de vacciner les plus de 75 ans "en quelques jours".

Le gouvernement français va se prononcer jeudi sur un éventuel durcissement des mesures contre le Covid-19 qui devrait passer par l'élargissement voire la généralisation du couvre-feu à 18H00 déjà en vigueur dans un quart des départements.

La France va déconfiner mais sans faire la fête. Noël oui, le Nouvel An non. Face à une situation sanitaire moins favorable qu'anticipé, le gouvernement français maintient le déconfinement le 15 décembre mais avec un couvre-feu avancé à 20 heures et des restrictions plus sévères pour les fêtes.

En Belgique, le gouvernement a annoncé des mesures très strictes pour les fêtes de fin d'année. Les Belges savent déjà qu'ils fêteront Noël et Nouvel An en très petit comité. Mais qu'en est-il de nos pays voisins ? Le point.

La vaccination contre le Covid-19 en France sera gratuite et commencera en janvier pour un million de personnes âgées en établissements, en février pour 14 millions de personnes fragiles puis au printemps pour l'ensemble de la population, a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Emmanuel Macron s'adresse de nouveau aux Français mardi à 20h00 pour desserrer un peu l'étau du confinement et fixer le cap dans la crise sanitaire, alors que le pays espère une bouffée d'air à l'approche des fêtes de Noël.

Emmanuel Macron veut mettre fin à "l'incertitude" sur la crise sanitaire en apportant "de la clarté" et "un cap", selon des propos au Journal du Dimanche du président, dont l'allocution sur le Covid-19 est attendue mardi soir.

La France a commencé la journée de vendredi au ralenti avec l'entrée en vigueur d'un nouveau confinement destiné à freiner la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, même si ses modalités sont nettement moins drastiques que celles du précédent au printemps.