Tout sur Jean-Antoine Chaptal

Sur le plan économique également, les guerres napoléoniennes exigent un lourd tribut, surtout au cours des sept dernières années de l'empire, entre 1808 et 1815. Le commerce tourne au ralenti, l'argent ne circule plus et les hommes d'affaires expriment leur mécontentement en des termes à peine voilés. Les relations entre le chef de l'État et le monde des affaires sont au plus mal.