Tout sur Jan Jambon

Le ministre-président flamand Jan Jambon a indiqué mardi au Parlement flamand espérer que le prochain Comité de concertation (11 mai) permette de s'accorder sur un nombre plus élevé de participants autorisé pour les grands évènements estivaux. Selon lui, la limite discutée au "Codeco" de vendredi dernier tournait autour de 2.500 personnes pour les futurs évènements de l'été, au sujet desquels il n'y a pas encore eu de décision.

Pour le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), la différence de couverture vaccinale entre la Flandre, d'une part, et la Wallonie et Bruxelles d'autre part, risque de poser problème lorsqu'il s'agira de décider de nouveaux assouplissements. "Si cet écart s'agrandit, cela deviendra un élément au moment où nous devrons prendre des décisions", déclare-t-il à la VRT.

L'éventualité soulevée dimanche par le ministre-président flamand Jan jambon (N-VA) d'assouplir plus rapidement les mesures corona en Flandre où le taux de vaccination est supérieur à celui des deux autres régions a été rejetée lundi matin par les deux plus grands partis francophones.

La ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard (Ecolo) s'en est pris dimanche sur RTL-TVi au ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA), en charge de la Culture au nord du pays. Elle lui a reproché de ne pas avoir soutenu le plan de réouverture proposé par le secteur vendredi lors du comité de concertation.

Mercredi 10 mars à l'ordre du jour du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, aucune question d'actualité sur l'immunité levée de Puigdemont. Du côté flamand, la séance plénière commence par des questions sur "la levée de l'immunité parlementaire de trois eurodéputés catalans". Deux démocraties?

Une proposition de répartition alternative du fonds européen pour le Brexit, avantageant les gros pays et non les plus exposés aux échanges commerciaux avec le Royaume-Uni, suscite l'inquiétude en Belgique, a reconnu mercredi le ministre-président flamand Jan Jambon.

Deux ténors de la N-VA - son président, Bart De Wever, et le ministre-président flamand Jan Jambon - ont exprimé dimanche l'espoir d'une réouverture des terrasses des établissements du secteur horeca durant les vacances de printemps, afin de réduire l'affluence dans des lieux publics, comme les parcs, et à la Côte.

Le maintien du couvre-feu dans les trois Régions du pays est de plus en discuté. Cette mesure guère populaire prête d'autant plus le flanc à la critique qu'il est très difficile d'estimer l'impact précis du couvre-feu en tant que tel.

"Le couvre-feu est une atteinte très grave à notre liberté", a affirmé dimanche le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA), au cours de l'émission "De Zevende Dag" (Eén-VRT). M. Jambon espère que la question de l'opportunité du couvre-feu pourra être abordée lors de la prochaine réunion du comité de concertation, prévue le 26 mars. Il estime que ce sera une discussion difficile.