Tout sur jalousie

La jalousie a mauvaise presse. On la juge au mieux pathétique, au pire minable, ceux et celles qui s'y adonnent passant pour des complexés suspicieux et dépourvus d'estime de soi. Mais l'historienne et philosophe Giulia Sissa, chercheuse au CNRS et professeur à l'Université de Californie à Los Angeles, a entrepris de la réhabiliter. * Pour elle, la jalousie n'est pas une émotion honteuse, mais une passion salutaire.

Elle s'infiltre dans la moindre brèche, transforme un doute en certitude, la peur en panique, la passion en cauchemar. Où commence la crainte légitime, où bascule-t-on dans le fantasme ?

Le meilleur ami de l'homme partage aussi l'un de ses vilains défauts: la jalousie, selon une étude publiée mercredi aux Etats-Unis, qui semble démontrer que cette émotion est liée à l'instinct de survie.