Tout sur IVG

Il y a 25 ans, le 3 avril 1990, le gouvernement belge votait la loi Lallemand-Michielsen dépénalisant partiellement l'interruption volontaire de grossesse. Mais à l'heure où un vent réactionnaire souffle sur l'Europe et où la pénurie de médecins menace, l'IVG demeure plus que jamais environnée de secret et de culpabilité.

L'avortement est interdit au Chili, ce qui pousse de nombreuses femmes à pratiquer des avortements clandestins. L'ONG Corporación Miles et l'agence publicitaire Grey Chile ont lancé une campagne-choc sur le web pour tenter de convaincre les dirigeants de voter en faveur d'une loi de dépénalisation de l'IVG.

2.200 personnes ont participé, samedi après-midi, à la manifestation en faveur du droit à l'avortement, selon la police de Bruxelles Capitale-Ixelles. La marche avait démarré devant le palais de justice de Bruxelles et s'est terminée au Mont des Arts. Vers 18h00, la foule s'est peu à peu disloquée.

La Direction générale de l'enseignement a envoyé à toutes les écoles secondaires une circulaire intitulée "20 ans de droit à l'avortement", renvoyant à un dossier réalisé par le Centre d'Action Laïque (CAL). Une entorse au Pacte scolaire qui interdit toute propagande dans les écoles?

La Commission d'évaluation de la loi dépénalisant l'avortement fait un rapport annuel, selon lequel 18.595 femmes auraient bénéficié de l'IVG en 2009, dont deux pour inceste, et 68 pour viols. En cinq ans, le nombre total a augmenté de 2800 cas.