Tout sur Isabelle Roskam

Les pays occidentaux, souvent de culture plus individualiste, sont les plus touchés par le phénomène d'épuisement (burn-out) parental, selon les résultats, publiés jeudi, d'une étude internationale menée dans 42 pays et coordonnée par l'UCLouvain. La Belgique s'y classe dans le top 3 des pays les plus concernés. Ce facteur culturel joue un rôle prépondérant, davantage que les facteurs socioéconomiques.

Plus d'un parent sur cinq affirme éprouver de l'épuisement intense souvent (19%) ou en permanence (3%), ressort-il du second baromètre des parents mené par la Ligue des familles avec Le Soir et la RTBF. Seuls 12% des parents estiment ne jamais avoir ressenti le besoin d'échapper à leurs responsabilités.