Tout sur Iran

Peur de la maladie, deuil, solitude ou spectre du chômage: la pandémie de Covid-19 risque d'entraîner une autre crise majeure de santé publique en provoquant une grande détresse psychologique parmi les populations concernées, s'alarment jeudi les Nations unies dans un rapport.

Après 9 mois et demi de détention, l'Iran a libéré le chercheur français Roland Marchal, en échange selon Téhéran de la libération par la France d'un ingénieur iranien menacé d'extradition aux Etats-Unis.

L'épidémie, qui a dépassé les 2.900 morts pour plus de 85.000 cas - dont plus de 79.000 cas pour 2.835 décès en Chine - a fait plonger les marchés financiers à l'un de leurs plus bas niveaux depuis la crise financière de 2008-2009, à l'origine d'une récession de l'économie mondiale.

L'épidémie de pneumonie virale a atteint un "plateau" en Chine mais le monde reste menacé de pandémie, a averti l'OMS. Les autorités iraniennes ont fait état du décès de trois personnes infectées par le nouveau coronavirus, portant le bilan de la maladie en Iran à 15 morts. Au Japon, un quatrième passager du paquebot Diamond Princess placé en quarantaine est décédé.

La Corée du Sud est en alerte rouge, l'Iran a fermé ses frontières et une partie de l'Italie du Nord est en confinement. Près de 80.000 personnes ont été contaminées par le coronavirus. Le Covid-19 continue de se propager malgré des mesures drastiques mises en place. Le monde est de plus en plus proche du point de basculement vers une pandémie, selon les experts.