Tout sur Institut royal météorologique

À Uccle, commune où se situe le siège de l'Institut royal météorologique (IRM), 151 millimètres de pluie sont tombés en juillet, soit le mois le plus humide depuis 1980, a fait savoir le chef du département des prévisions météorologiques à l'IRM, David Dehenauw.

Les nombreuses victimes des inondations et volontaires qui leur portent secours trimeront sous le soleil mardi après-midi et des températures dépassant les 20°C partout, selon les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM). Le thermomètre affichera ainsi 20 à 22°C en Ardenne et entre 23 et 25°C ailleurs. Le vent restera faible à modéré de secteur nord-est.

Après un mois de mai particulièrement frais et pluvieux, l'Institut Royal Météorologique (IRM) prévoit un été dans les mêmes tendances. Mais Pascal Mormal, météorologue, nous rassure, on pourra se baigner.

Des averses orageuses sont attendues en matinée et dans la soirée au nord et au centre du pays, ce qui pourrait occasionner d'importantes quantités de précipitations. Le SPF Intérieur a décidé d'activer le numéro d'appel 1722 pour les interventions non-urgentes des pompiers.

L'Institut royal météorologique (IRM) prévoit encore des chutes de neige jeudi soir, a-t-il annoncé jeudi après-midi. Une accumulation supplémentaire de 1 à 3 cm est possible. Cet avertissement orange, qui débute à 16h00 et prend fin vers 19h00, concerne les provinces de Liège, de Namur et du Luxembourg.

La phase d'avertissement du plan "fortes chaleurs et pics d'ozone" sera activée à partir de ce dimanche 2 août, indique la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine-Ircel). L'IRM prévoit, à partir de mercredi, un temps plus chaud avec une importante augmentation des températures.

Ce printemps a été exceptionnellement sec, mais surtout très ensoleillé. Cela préfigure-t-il un été caniculaire comme certains le craignent ? Nous avons fait le point avec Fabian Debal, prévisionniste de l'Institut royal météorologique.

"Si la pluviosité du mois de juin est semblable à celle que l'on a habituellement, à savoir 71 mm, ce ne sera pas une trop grosse catastrophe pour les cultures", déclare vendredi Etienne Ernoux, agriculteur et président de la commission productions végétales de la Fédération wallonne de l'Agriculture (FWA). "Le mois de juin permettra de dire si ça va passer ou casser", ajoute-t-il alors que la pluviosité des mois d'avril et mai était extrêmement basse, mettant à mal les différentes cultures.

Le SPF Intérieur a activé samedi le numéro 1722, destiné aux appels non-urgents, en raison des prévisions d'orages de l'Institut royal météorologique (IRM). Le 1722 entre en vigueur lors d'intempéries afin de ne pas surcharger les numéros 100, 101 et 112.

Une zone de pluie peu active s'enfoncera sur le pays, lundi en début d'après-midi, à partir de l'ouest, en se désagrégeant. Le temps restera doux avec des maxima proches de 18°C sur le centre, avec un ciel bien ensoleillé et un vent modéré. Les pluies progresseront vers l'est, dans la soirée, tout en s'affaiblissant nettement, d'après les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM).

Le ciel sera couvert vendredi avec de la pluie tout au long de la matinée. Il s'éclaircira dans l'après-midi et laissera place à un temps plus sec avec, néanmoins, une possibilité d'averses par endroits. Les maxima atteindront 3°C en Ardenne et 8°C en Flandre, selon les estimations de l'Institut royal météorologique (IRM). Le vent sera modéré à fort au littoral nord-ouest, avec des rafales atteignant 50 à 60 km/h. Le temps sera similaire samedi avec des passages nuageux plus fréquents dans l'est et des maxima autour des 10°C.