Tout sur Institut flamand pour la mer

Il n'est pas rare à Ostende de voir les promeneurs cueillir ci et là des moules et des coquillages accrochés aux brise-lames et aux pontons, écrivait lundi le journal flamand De Standaard. Les autorités de la station côtière seront désormais plus vigilantes face à cette pratique pourtant interdite. Les amendes peuvent d'ailleurs être salées: jusqu'à 250 euros.