Tout sur Institut flamand de la Mer

Le transport maritime dans la partie belge de la mer du Nord et de l'Escaut occidental a diminué entre février et avril en raison de la crise du coronavirus, ressort-il mercredi d'une analyse menée par l'Institut flamand de la Mer (VLIZ). La partie belge de la mer du Nord a connu une baisse de 13% tandis que l'Escaut occidental a vu son transport maritime diminuer de 5%.

Le risque de contamination au Covid-19 par l'eau de mer ou le sable est très faible, ressort-il d'une enquête menée sur les risques de contamination à la côte belge l'été prochain par l'Institut flamand de la Mer (VLIZ) en collaboration avec l'université de Gand et la province de Flandre occidentale. Le virus pourrait par contre plus facilement se propager par contact avec les déchets récemment abandonnés.

Une concentration unique d'ossements fossilisés de mammifères décédés il y a des milliers d'années a été découverte dans les eaux côtières belges, rapporte l'Institut flamand de la mer (VLIZ). Ce cimetière d'un genre particulier est localisé dans le chenal appelé "Het Scheur", face à Zeebrugge.